"Les désordres psychotiques ? Très peu pour moi. Les désordres psychotiques ? Très peu pour moi . Non je me sens très équilibrée, la dépression ne me concerne pas, la politique je ne m'en mêle pas, les injustices nooooon, je ne vois paaaaaaaaaaaaaaaaaas. Et la pollution lalala lalala".


Nina et les fils de c'est du rock qui balance les stéréotypes dans le mur, avec de l'humour et du gros son ! 

 

Sous ses airs de poupée sage, Nina raconte, chante, scande la bagarre, l'amour, l'ennui ou la haine - histoires du quotidien ou histoires de fou et surtout de folles...

Des histoires passées à la moulinette de la dérision et de l'autodérision, portées par e rock de The Cramps ou de Virginie Despentes, la désinvolture de Nina Hagen, l'amour des Rita Mitsouko, la haine de Sexy sushi, la poésie de Marie Nimier... et tant d'autres... Chanteurs, musiciens, dramaturges, des influences qui donnent à Nina un son - entre pop et punk - définitivement rock !


Désensibilisation, le 2e EP du groupe sorti en septembre 2019 offre un univers sonore inspiré par son fidèle destrier Groovebox. Des monstres sortis des années 80 qui donnent à Nina une petite touche délicatement surannée. Mais attention, pas touche à son rock, ses riffs saturés et la rage de ses textes.

Nina au chant et clavier, Victor à la guitare et boîte à rythme. Dans l'ombre, les fils. Après un premier EP, rock, saturé, brut et généreux, produit par BobX (Vale Poher et Helluvah), c'est Julien Chaptal, DJ et producteur à Amsterdam depuis 20 ans, qui produit Désensibilisation.

 

 

 

facebook et Insta: @Ninaetlesfilsde

contact : ninaetlesfils@gmail.com

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ninaetlesfilsde